Infos diverses‎ > ‎

Jardiner au naturel

Jardiner au naturel

Pour protéger les petites bêtes de nos jardins

 

Une biodiversité indispensable à l’équilibre du jardin

La plupart des êtres vivants du jardin sont indispensables à la fertilité et à la santé des plantes :

- les décomposeurs (vers de terre, champignons,...) décomposent les débris de végétaux... en matière organique (humus), indispensable à la fertilité des sols. Ils aèrent et ameublissent la terre.

- les pollinisateurs (abeilles, papillons,...) butinent les fleurs et participent activement à la reproduction des plantes.

 

Les pesticides nuisent aux insectes utiles

Seul un petit nombre d’espèces est ravageur des cultures. La grande majorité des êtres vivants n’est ni utile, ni nuisible au jardinier. Les désherbants, les produits de traitement et les engrais chimiques solubles détruisent tous les insectes. Les ravageurs en profitent toujours pour pulluler. Plus le jardinier traite son jardin et plus il doit traiter.

Les auxiliaires prédateurs

Les auxiliaires du jardin sont des insectes qui se nourrissent ou parasitent les ravageurs :

- les coccinelles, syrphes et chrysopes mangent par jour plusieurs dizaines de pucerons,

- les mésanges et autres oiseaux mangent chenilles, pucerons, mouches,...

- les carabes consomment les œufs des limaces,...

- de mini guêpes pondent dans les pucerons et les chenilles,

- les hérissons et batraciens consomment des escargots, vers et insectes.    

  

Attirez les auxiliaires du jardin

Il est rarement utile d’acheter des auxiliaires. Ils s’installeront naturellement dans le jardin, si vous savez l’aménager et l’entretenir pour les accueillir :

- Planter des haies, arbustes champêtres, fleurs qui accueillent et nourrissent une grande quantité d’auxiliaires,

- Couvrir la terre avec un paillis et limiter le nettoyage du jardin,

- Accrocher des nichoirs avant mars et des mangeoires durant l’hiver pour attirer les oiseaux,

- Glisser des fagots de bois et de tiges creuses dans les haies pour abriter hérissons, insectes, parasites des pucerons,…


Abris à perce-oreille

 
- Suspendre des pots de fleurs garnis d’herbes sèches pour attirer les perce-oreilles dans les arbres fruitiers.

Faites confiance aux produits et traitements bio

Les noms indiqués sont ceux des matières actives(le nom commercial change selon la marque).

- Bacillius thuringiensis : contre les chenilles (ver du poireau, piéride du chou,…),

- Anti-limace à base de phosphate de fer (Ferramol) : considéré comme non dangereux pour les autres animaux du jardin et les animaux domestiques,

- Badigeon à la chaux : contre les parasites hivernants sur le tronc des arbres,

- Savon noir liquide ou savon mou : contre les insectes sans carapace,

- Pièges jaunes ou pièges à phéromones : pour capturer les insectes ailés (mouches blanches, pucerons, carpocapses…),

- Voile anti-insectes : barrière contre la mouche de la carotte, la piéride du chou, l’altise.

 

Piège à phéromones

Pour toute information complémentaire, demandez conseil à l’une des 32 enseignes de jardinage du bassin de l’Oudon signataire de la charte Jardiner au naturel.

 

Le programme de lutte contre les pollutions diffuses du bassin de l’Oudon

La charte Jardiner au naturel est l’une des actions du programme de lutte contre les pollutions diffuses du bassin de l’Oudon 2015-2019. Ce programme vise à restaurer la qualité de l’eau du bassin et des captages d’eau potable à travers de nombreuses actions auprès des agriculteurs (formations, accompagnements, diagnostics-conseils), des collectivités (réduction de l’usage des produits phytosanitaires), des entreprises et artisans et du grand public.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.bvoudon.fr, rubrique Qualité de l’eau/Le Plan d’action du SY.M.B.O.L.I.P.

Syndicat Mixte du Bassin de l'Oudon pour la Lutte contre les Inondations et les Pollutions

Groupe Milon – 4 rue de la Roirie - 49500 SEGRE

Tél : 02.41.92.52.84 – Fax : 02.41.92.52.79

Mail : contact@bvoudon.fr